Comment calculer sa capacité d’emprunt

Calculer sa capacité d'emprunt

Calculer ses mensualités maximales

La première étape : vous devez multiplier vos revenus mensuels nets (salaires, aides, pensions, revenus fonciers et financier, primes…) par le taux d’endettement.

Mensualités maximales = Revenus mensuels x taux d’endettement

Le taux d’endettement désigne la part maximale de vos revenus que vous pourrez allouer au remboursement de l’emprunt. De manière général les banques estiment que si le taux d’endettement est supérieur à 33% le risque de défaut de remboursement est trop élevé.

Néanmoins la législation n’impose pas de taux d’endettement maximal, certains établissements acceptent de prêter à des taux d’endettement pouvant aller jusqu’à 40% si les dépenses courantes (frais de la vie quotidienne, remboursements d’emprunts, assurances…) ne sont pas trop élevées.

Si votre revenu mensuel est de 4000 € net par mois et que le taux d’endettement fixé est de 33%, vos mensualités maximales seront donc de 4000 x 0,33 = 1 320 €.

Si vos dépenses courantes sont de 800 €, il vous restera tous les mois 3500 – 1155 – 800 = 1 880 €. Au vu de ce « reste à vivre », vous pourrez probablement profiter de taux d’endettement supérieurs à 33% auprès de certains organismes, ce qui permettra de diminuer la durée du remboursement et donc le coût total du crédit.

Déterminer sa capacité d’emprunt

Une fois les mensualités maximales déterminées, vous pouvez estimer votre capacité d’emprunt avec une banque, avec un courtier, ou la calculer directement sur des sites spécialisés :

Plus la durée du prêt est longue, plus les taux d’intérêt seront importants. Il existe des taux d’intérêt fixes dont le taux de crédit est constant, c’est-à-dire défini à la signature du contrat, et des taux d’intérêts variables dont le taux du crédit évoluera à la hausse ou à la baisse en fonction d’un indice de référence.

Nous vous conseillons d’opter pour un prêt à taux fixe, ils sont extrêmement bas en ce moment (<2%). Vous devrez également souscrire à une assurance emprunteur décès-invalidité-incapacité qui permet de garantir le paiement du capital restant dû sur le crédit en cas d’accident grave. Cette prime d’assurance est généralement directement incluse dans les mensualités de remboursement. Vous pouvez souscrire à l’assurance proposée par la banque à laquelle vous empruntez où passer par une société d’assurance. Dans tous les cas grâce à la loi Hamon de 2014, vous disposez d’un délai d’un an pour changer d’assurance de prêt.

La méthode ci-dessus part de la mensualité maximale pour déterminer la capacité d’emprunt. Si vous savez déjà précisément combien vous souhaitez emprunter, vous pouvez tout à fait partir de cette somme pour déterminer les mensualités que vous devrez remboursez.

Pensez également à vérifier si vous êtes éligible aux prêts aidés par l’État (PTZ, PAS, PAL…). Le plus souvent, ils permettent d’obtenir un prêt à taux zéro en complément de votre prêt principal.

Marteau de juge en bois sur du marbre blanc
Hôtels de monopoly sur une table en bois
Bocal en verre sur fond blanc avec des pièces à l'intérieur pour représenter le choix entre banquier et courtier
Rouleau à peinture blanche représentant les travaux d'un logement
Devenir copropriétaire
Visiter avec la méthode des 5 sens