Courtier immobilier ou banquier : lequel choisir ?

Hôtels de monopoly sur une table en bois

Pour tous vos projets immobiliers, de construction comme d’acquisition, vous avez besoin d’une source de financement fiable et sécurisée. Deux alternatives s’offrent généralement dans ce cas de figure : solliciter les services d’un courtier ou demander un prêt immobilier auprès de sa propre banque. Mais comment choisir entre les deux ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir en parcourant cet article.

Quelles distinctions entre un courtier immobilier et un banquier ?

Avant de choisir la source de financement adéquate pour son projet immobilier, il convient de comprendre la distinction entre le courtier et le banquier. La différence entre ces deux acteurs réside simplement dans le type de service qu’ils offrent. Le banquier propose une formule exclusive offerte par sa banque tandis que le courtier va faire appel à plusieurs établissements bancaires différents.

En effet, ce dernier, en tant qu’intermédiaire, se charge de comparer les prix et les avantages proposés par chaque établissement. Son objectif est de livrer la meilleure offre correspondant aux besoins de son client.

Banquier : dans quelles circonstances est-il souhaitable de souscrire à un prêt immobilier ?

Le banquier est le plus à même de connaître votre situation de trésorerie

Pour un projet immobilier de type généraliste, il est préférable de souscrire à un prêt immobilier auprès de sa banque. En effet, votre banquier, qui connaît votre situation financière à la perfection, représente votre meilleure guide dans ce cas-là. De plus, vous disposerez généralement d’une marge de négociation plus avantageuse en tant que client de la banque.

Economie de temps et d’investissement

D’autre part, si vous n’avez pas le temps de chercher un emprunt sur-mesure adapté à vos besoins, passer par le banquier demeure la solution la plus rapide et la plus pratique. Une alternative de choix également pour les acquéreurs immobiliers qui souhaitent rassembler les prestations dans un même institut bancaire.

Choisir un banquier : quelles sont les limites ?

En revanche, le seul bémol dans le fait de solliciter son conseiller bancaire pour un projet immobilier réside dans les mesures imposées par la banque. En effet, en raison de l’éthique et des plafonds en vigueur au sein de l’établissement, il se peut que le banquier ne soit pas en mesure de donner une suite favorable à toutes vos exigences.

Si telles sont les notions qu’il convient de retenir avant de se décider à solliciter un prêt immobilier auprès de la banque, dans quels cas est-il en revanche préférable de miser sur les services d’un courtier ?

Pourquoi passer par un courtier immobilier pour financer son projet ?

Un professionnel expérimenté

L’avantage principal d’un courtier réside dans ses expériences solides dans le domaine de l’immobilier. En effet, à force de comparer les offres proposées par les nombreux instituts bancaires, il connaît les tarifs les moins chers du marché. Ce qui fait qu’il s’agit d’une approche idéale lorsqu’on souhaite réaliser un projet immobilier de type plus complexe.

Un gain de temps considérable

Le spécialiste du crédit immobilier vous fournit des conseils et des astuces plus rusés que votre propre banquier. Les courtiers sont parfaits pour les acquéreurs immobiliers qui n’ont pas le temps d’investir des efforts dans le but de dénicher l’emprunt adapté à leurs attentes. Le négociateur vous permet de gagner du temps afin de réussir vos projets dans les délais impartis.

Un excellent moyen d’économiser de l’argent

Outre un taux de négociation qui tourne à votre avantage, le courtier est également là pour négocier des conditions alléchantes à votre place. À titre d’illustration, vous aurez plus de chance d’obtenir l’assurance groupe de la banque en faisant appel à cet intermédiaire. Vous économisez ainsi sur le montant total du prêt pour mettre de côté plus d’argent dans d’autres détails de vos projets.

Faire appel à un courtier : quelles sont les limites ?

Quoi qu’il en soit, en dépit de ces nombreux avantages, les courtiers sont généralement rattachés par des contrats avec les établissements bancaires. En d’autres termes, ils ne vous proposeront que les instituts avec qui ils collaborent habituellement.

En conséquence, les acquéreurs immobiliers passent souvent à côté de produits qui correspondent le mieux à leurs attentes. Notamment, lorsque ceux-ci sont offerts par des banques ne figurant pas dans le réseau du courtier. Maintenant que vous avez une idée de votre choix en fonction des circonstances et de vos besoins, vous souhaitez connaître quelle option correspond à votre budget.

Courtier immobilier ou banquier : quelle est la solution la moins chère ?

Le prêt bancaire est plus dispendieux

D’une manière générale, le fait de solliciter la contribution d’un banquier est plus onéreux, comparé au choix d’un courtier en crédit immobilier. En effet, ces intermédiaires sont payés par les banques prêteuses, qui leur accordent une commission à chaque fois qu’ils trouvent un client prêt à contracter avec l’établissement.

Aussi, les recommandations d’un courtier sont gratuites et vous n’avez pas à débourser des frais d’honoraires. Toutefois, certains instituts exigent des frais de courtage dont le montant est compris entre 900 et 1 500 euros. Néanmoins, après comparaison, la facture revient au même que lorsqu’on fait appel à la banque, en raison des frais de dossier.

Quelle stratégie adopter concrètement pour décrocher le meilleur prêt immobilier ?

Prêt immobilier auprès de la banque : quelques astuces implacables…

Pour trouver la source de financement la plus intéressante, il convient d’entamer une certaine tactique. Le mieux est de se rapprocher dans un premier temps de votre conseiller bancaire dans le but d’avoir une idée des taux et des conditions offerts par votre banque. Par la suite, vous pouvez solliciter l’aide d’un courtier gratuitement.

De cette manière, vous avez toutes les cartes en main et n’avez plus qu’à comparer l’offre qui vous convient le mieux. Le cas échéant, vous pouvez revenir vers votre banquier pour négocier une éventuelle possibilité de faire diminuer le taux ou de modifier les avantages proposés. En fonction de ses réponses, il ne vous reste plus qu’à choisir entre lui et le courtier.

Faire le bon choix de banque

Face aux nombreux courtiers en prêt immobilier qui s’offrent aux acquéreurs immobiliers, il n’est pas toujours facile de faire son choix. En France par exemple, selon l’organisme pour le Registre unique des Intermédiaires en Assurance, les demandes d’inscription ont augmenté de 22 549 en 2016 à 22 778 l’année suivante. Mais avant de se statuer sur son choix, il convient de prendre en considération certaines critiques fondamentales.

Les critères à ne pas négliger lors du choix d’un courtier en prêt immobilier

  • L’ancienneté: plus les courtiers ont travaillé durant plusieurs années dans le métier, plus ils disposent d’expériences probantes dans le domaine. Ce qui rassure davantage les acquéreurs immobiliers, pour éviter qu’ils ne perdent leur argent et essuient une déception à l’issue d’un investissement aussi important.
  • La transparence: les courtiers fiables n’ont généralement aucune honte à mentionner aux clients les établissements bancaires avec qui ils collaborent, à travers leurs sites web ou des supports de visibilité marketing.
  • Le professionnalisme: en tant qu’acquéreur immobilier, il vous sera normalement exigé de fournir toutes les pièces justificatives nécessaires à la réalisation du plan de financement de votre projet immobilier. Préparez-vous à vous munir de tous les dossiers requis.
  • Un contrat clair et détaillé: prenez soin de bien lire la convention avant de la signer afin d’être au fait des conditions et des termes du contrat, les cas de litiges…

Les pièges à éviter

En revanche, évitez les courtiers immobiliers dont le siège social ne se situe pas dans votre pays d’origine. Aussi, restez à l’écart des spécialistes qui sollicitent le paiement de frais avant même que le contrat n’ait été signé. En effet, certains agents exigent le versement de fonds prêtés pendant que d’autres réalisent du démarchage. Notons que ce procédé est formellement prohibé pour les intermédiaires travaillant dans le milieu bancaire. D’où l’intérêt de s’adresser directement à des cabinets de courtage.

Miser sur le courtier : comment faire le bon choix ?

Faire le bon choix de banque

Dans la mesure où vous avez décidé de mettre de côté le courtier pour vous consacrer pleinement aux services d’un banquier, n’hésitez pas à comparer les banques avant de vous décider. Pour trouver le taux le plus avantageux, vous pouvez les consulter une à une et vous informer au sujet du taux de crédit et des conditions offertes.

Misez sur les plateformes en ligne

Si vous n’avez pas le temps de vous déplacer pour vous renseigner auprès des banques, vous pouvez utiliser les comparateurs de crédit immobilier en ligne. En effet, ils sont pratiques pour vous éviter la mission harassante de faire l’analyse de tous les établissements existant près de chez-vous. Parmi ces outils sur Internet, on peut citer Meilleurtaux.com ou encore Lesfurets.com.

Est-il intéressant de jouer sur la concurrence quand on a déjà sa propre banque ?

Vous pouvez être tenté de chercher une banque autre que celle dont vous êtes déjà client pour trouver la source de financement appropriée à vos projets immobiliers. Cependant, retenez que votre banquier actuel se démènera pour vous garder, quitte à vous proposer l’offre la plus alléchante qui soit pour ne pas vous perdre.

C’est pourquoi il est préconisé de mettre votre agent bancaire en concurrence avec les autres établissements au cours des négociations. De cette manière, vous obtiendrez un taux plus intéressant et des offres plus poussées.

Marteau de juge en bois sur du marbre blanc
Hôtels de monopoly sur une table en bois
Bocal en verre sur fond blanc avec des pièces à l'intérieur pour représenter le choix entre banquier et courtier
Rouleau à peinture blanche représentant les travaux d'un logement
Devenir copropriétaire
Visiter avec la méthode des 5 sens