Devenir copropriétaire, c’est-à-dire ?

La copropriété désigne la répartition de la propriété en différents lots dans un immeuble ou dans un ensemble immobilier.

Chacun de ces lots contient une partie dite privative et une quote part des parties communes exprimée en tantièmes ou en millièmes et proportionnel à la surface de votre appartement. Lorsque vous êtes copropriétaire, vous avez des droits et des devoirs qui sont notamment référencés dans le règlement de copropriété, et pour en savoir plus sur les documents de copropriété, c’est par ici !

Les interlocuteurs d’une copropriété

L’organisation juridique d’une copropriété repose sur différentes entités.

La première est le syndicat. Il est composé de tous les propriétaires de l’immeuble et se réunit en Assemblée générale. Celle-ci s’effectue au minimum une fois par an. Son objectif est de prendre des décisions nécessaires au bon fonctionnement de la copropriété.

Le syndic de copropriété est quant à lui la personne physique ou morale chargée de la représentation du syndicat de copropriété, il est donc en charge du bon fonctionnement de l’immeuble. Il s’agit généralement de sociétés spécialisées. Ses missions sont principalement orientées vers la comptabilité et la préparation de l’Assemblée générale.

Enfin, le conseil syndical est présent afin de représenter les copropriétaires et d’aider le syndic en l’assistant et en contrôlant les actions misent en œuvre.

Une distinction nécessaire entre logement et parties communes

Les parties privatives et les parties communes sont à distinguer. L’appartement et la cave d’un copropriétaire sont privés et personne mis à part celui-ci ne peut y accéder librement. Au contraire, le sol, la cour, l’ascenseur, l’escalier, le local poubelle sont des parties appartenant à tous les copropriétaires. C’est la raison pour laquelle une répartition de la propriété entre les occupants est nécessaire pour les parties communes.

Les charges de copropriété

En tant que copropriétaire, vous devez payer vos charges.

Celles-ci peuvent être courantes, elles sont votées chaque année et prévues dans le budget prévisionnel. Les dépenses composant les charges courantes sont liées à l’administration de l’immeuble (les honoraires du syndic, etc.), aux frais de fonctionnement (eau, gaz, électricité, etc.) et aux travaux d’entretien (réparation d’une porte, etc.).

Elles peuvent aussi être exceptionnelles, c’est-à-dire qu’elles ne sont pas prévues dans le budget prévisionnel et qu’elles sont décidés au fur et à mesure en Assemblée générale. Les dépenses concernant les charges exceptionnelles peuvent être représentées par des travaux importants (réfection de la toiture, etc.), des travaux d’amélioration (installation d’un ascenseur, etc.), des diagnostics ainsi que des avances en lien avec des futurs travaux.

Vous connaissez maintenant le fonctionnement d’une copropriété et ses spécificités. Si vous avez pour projet d’acheter un appartement, n’hésitez pas à lire l’article portant sur les critères à définir pour bien débuter votre recherche. Si vous préférez bénéficier de l’expertise d’un de nos chasseurs, vous pouvez nous décrire votre projet !

5 sens
Trouver-son-appart
travaux